On s’aperçoit de l’eau lorsque le puits est vide

Nom du partenaire
  • Collège Jean Moulin de Lyon
  • Collège de Dondou
  • CCM - Comitato Collaborazione Medica
  • Association A.D.O.S. (Ardèche Drôme Ourosogui Sénégal)
  • Parco Fluviale del Po e della Collina Torinese, SMAT (Società Metropolitana Acqua Torino), Centro Didattico Coop
Rôle
  • Autre
  • Autre
  • Autre
  • Autre
  • Autre
Autre
  • Conception et mise en œuvre des activités du projet en France
  • École partenaire au Sénégal pour les échanges
  • ONG qui a accompagné l’école tout au long du projet et a fait une intervention ponctuelle
  • Association qui a suivi le projet en France et a réalisé une intervention ponctuelle
  • Interventions ponctuelles / sorties didactiques
Nom de l'établissement / organisation
Istituto Comprensivo Gozzi Olivetti
Personne contact
Annalisa Ingaramo
Coordonnées:
01 14 43 87 80
Courriel
toic81800l@istruzione.it
Adresse
Via Bardassano 5
10132 Torino
Italie
Site du projet
http://www.gozzi-olivetti.org
Date de démarrage et durée du projet
01/09/2014 - 30/06/2015
Niveau d'enseignement
  • Collège
  • École Primaire
Nombre d'élèvres, d'enseignants et personnel de l'établissement concernés
222 élèves, 16 enseignants
Thèmes
Citoyenneté mondiale, Droits de l'Homme, Economie, Environnement et ressources naturelles
Disciplines
Arts, Autre, Education physique et sportive, Géographie, Histoire, Langues, Sciences
Préciser le cadre du déroulement du projet

Projet interdisciplinaire articulé de la manière suivante :

  1. activités menées en classe par les enseignants (interventions en face à face, travaux de groupe) et par des opérateurs d’ONG (activités pratiques, vision de films, jeux de rôle)
  2. sorties/activités didactiques, sur le territoire, en collaboration avec d’autres sujets tiers actifs sur le même thème
  3. activités, même extrascolaires, d’échange/de confrontation avec d’autres réalités au Nord et au Sud du monde
Objectifs pédagogiques
  1. Favoriser chez les étudiants la connaissance de la ressource eau, d’un point de vue interdisciplinaire (chimique, écologique, historique et géographique), avec une attention particulière sur le rapport eau-homme-environnement
  2. Développer chez les étudiants un sentiment d’empathie solidaire vis-à-vis des populations du Sud du monde, en raisonnant sur l’accès et sur la disponibilité de l’eau potable
  3. Mettre en contexte les problèmes liés au « Droit à l’eau », d’un point de vue environnemental, social, économique et politique, et promouvoir la défense de ce droit
Comment le projet est-il né ? A quels besoins répond-il ?

À partir de la conclusion en 2015 de la décennie internationale « Eau pour la vie » promue par les Nations Unies et en continuité avec des projets précédents promus sur ce même thème, le projet a eu pour but, d’une part, de faire prendre conscience aux étudiants de comment l’eau est un bien commun indispensable à la vie, et d’autre part, d’en promouvoir une consommation responsable et durable.

Résumé

PHASE 1 : connaissance de la ressource hydrique

- approfondissements, à l’intérieur des différentes disciplines d’enseignement, sur l’eau d’un point de vue de la carence/de l’excès/de la pollution
- sortie didactique italo-française pour observer l’environnement fluvial dans le contexte urbain turinois
- excursion didactique dans la ville de Lyon et observation comparative du fleuve local

PHASE 2 : accès à l’eau et disponibilité de la ressource au Nord et au Sud du monde

- vision du documentaire « L’eau en Afrique »
- expériences visant à comprendre les difficultés d’accès à l’eau dans les réalités du Sud du monde
- visite à la station turinoise d’épuration de l’eau
- calcul de l’empreinte hydrique de chacun, réflexion sur le thème de l’eau virtuelle et approfondissement sur la marchandisation de l’eau et sur l’impact économique/environnemental de l’eau en bouteille
- rapports avec le Sud du monde : questionnaire envoyé à une école sénégalaise et activités de communication/sensibilisation pour une collecte de fonds visant à permettre la construction d’un puits pour l’hôpital de Tinj au Sud Soudan

PHASE 3 : le droit à l’eau et les problèmes relatifs à ce droit

- approfondissement sur les conflits liés au contrôle de ressources hydriques : conflit israélo-palestinien
- réalisation de deux jeux de rôle : 1) les étudiants s’identifient à une femme africaine qui s’occupe de l’approvisionnement quotidien de l’eau, et 2) disparités d’accès à l’eau parmi les différents continents, avec des groupes d’étudiants représentatifs des diverses nations

PHASE 4 : communication et sensibilisation

Conception et mise en place des actions suivantes :
- un flash mob
- un fichier PowerPoint intitulé « De l’eau pour tous » (PP en annexe)
- promotion d’une collecte de fonds (dépliant)
- une exposition finale

Votre projet a-t-il donné lieu à une production finale ?

Conception et mise en place de :
- un Flash Mob : représentation artistique visant à sensibiliser la communauté sur l’importance de l’eau en tant que ressource précieuse
- une exposition finale : exposition de tous les travaux réalisés au cours de l’année

Quelle est la stratégie de communication et de diffusion du projet ?

Les étudiants, ayant compris l’importance d’un accès à l’eau potable facilité, sûr et garanti, ont lancé une activité de communication destinée à :

- sensibiliser la communauté scolaire et locale sur le thème : réalisation d’une présentation PowerPoint intitulée « De l’eau pour tous » ; conception et mise en place d’une représentation artistique (flash mob) et d’une exposition finale des travaux réalisés

- collecter des fonds pour financer la construction d’un puits pour l’hôpital de Tinj au Sud Soudan : conception, réalisation et diffusion d’une brochure de communication

L’école a adhéré à la « Semaine Scolaire de la Coopération Internationale » (13-19 avril 2015)

Quels résultats et changements le projet a-t-il engendrés ?

- les étudiants se sont faits promoteurs, en famille, d’initiatives pour économiser l’eau et ils ont développé un sentiment d’empathie solidaire vis-à-vis de populations plus défavorisées en matière d’accès à l’eau ; ce sentiment s’est ensuite traduit en initiatives concrètes pour une réduction des disparités entre les nations
- des fonds ont été collectés pour la construction d’un puits utile à l’hôpital de Tinj au Sud Soudan
- des bases solides ont été instaurées pour une collaboration future avec un établissement scolaire français
- des rapports d’échange ont été lancés avec une école sénégalaise

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans la mise en place de votre projet ?

- Difficultés dans la gestion/le maintien des rapports avec l’école contactée au Sénégal
- Difficultés d’organisation, internes à l’école, quant à la mise en place d’activités de groupe, en modifiant – lorsque nécessaire – la structure horaire du programme des cours
- Difficultés économiques : fonds limités par rapport à la quantité d’activités prévues/utiles pour atteindre les objectifs fixés

Quels éléments ont facilité la réalisation du projet ?
  1. La stratégie de réseau adoptée :
  • - au niveau scolaire : implication d’un grand nombre d’enseignants et d’étudiants de divers âges/ordres scolaires
  • - au niveau local : implication directe de différents sujets du territoire actifs sur le thème de « l’eau » sous différents points de vue (parc, ONG, Société de Gestion de l’Eau, hypermarché).- au niveau
  • - international : occasions d’échange/de confrontation thématique avec des écoles françaises et sénégalaises
  1. La possibilité donnée aux étudiants, grâce à l’accompagnement d’une ONG, de traduire le parcours de connaissances entrepris en une initiative concrète de solidarité internationale

 

Quels sont les éléments qui relèvent le plus de l'éducation à la citoyenneté mondiale ?

- Le développement chez les étudiants d’un sentiment d’empathie solidaire vis-à-vis des populations du Sud du monde, à travers la réalisation d’activités pratiques/d’expériences, de jeux de rôle, qui ont permis aux étudiants de s’identifier à ces populations
- Le traitement du thème « Eau » de manière interdisciplinaire, en intégrant des savoirs et des points de vue divers
- La promotion, active et consciente, d’une initiative de fundraising
- La définition de relations de coopération et d’échange avec d’autres territoires au Nord et au Sud du monde

Comment avez-vous évalué le projet pédagogique ?

- ÉTUDIANTS : ils ont évalué toutes les activités réalisées à l’école avec les enseignants et avec les opérateurs de l’ONG, en utilisant des grilles d’évaluation préparées ad hoc
- PARENTS : ils ont évalué le projet en remplissant un questionnaire
- ENSEIGNANTS : ils ont évalué le projet par des échanges informels d’opinions

Commentaires libres

Grâce au projet, l’école a déclenché des rapports de collaboration/d’échange/de confrontation et de coopération entre les écoles et d’autres sujets en Italie, en France et au Sénégal, qui sont censés se poursuivre aussi via de nouveaux projets conjoints.

/fr/boite-idees
/fr/carte-des-projets
/fr/ressources
/fr/liens
Sciences
Langues
Histoire
Géographie
Education physique et sportive
Autre
Arts
Environnement et ressources naturelles
Economie
Droits de l'Homme
Citoyenneté mondiale