Regards croisés autour de la gastronomie, arts culinaires

Nom du partenaire
  • ADOS
  • Fonjep
  • MDL (Maison des lycéens)
Rôle
  • Autre
  • Autre
  • Porteur du projet
Autre
  • Parrain du projet
  • Co-financeur
Nom de l'établissement / organisation
Lycée Hôtelier de la restauration et du vin de Tain l’Hermitage
Personne contact
Isabelle Thomas
Adresse
Rue Jean Monnet
26600 Tain
France
Date de démarrage et durée du projet
02/01/2012
Niveau d'enseignement
  • Lycée
Nombre d'élèvres, d'enseignants et personnel de l'établissement concernés
48 élèves
Thèmes
Alimentation, Autre
Disciplines
Autre, Géographie, Histoire, Langues
Préciser le cadre du déroulement du projet

Dispositif transversal avec des séances en dehors des cours en lien avec les différents programmes

Objectifs pédagogiques

- Échanger savoir et savoirs faire à partir de travaux pratiques en cuisine et en service
- Réaliser des spécialités sénégalaises et françaises à partir de produits locaux du Sénégal mais aussi venant de France en vue d’une ouverture culturelle
- Réfléchir sur des pratiques professionnelles différentes, sur l’approvisionnement et l’utilisation de produits locaux dans un pays du  Nord et dans un pays du Sud, sur la sécurité alimentaire ou encore le fonctionnement d’un restaurant
- Partager des moments de vie avec les familles sénégalaises
- Favoriser l’ouverture culturelle par la découverte d’une région, d’un pays aux références culturelles, éducatives, sociales et économiques différentes de notre mode de vie en France

Résumé

- Participations à différentes interventions sur les thématiques du développement durable, du partage des richesses, sur la consommation responsable en étant acteurs dans la démarche de réflexion. (ADM, ADOS...)

- Échanges par skype, courriers entre les jeunes et les équipes pédagogiques

- Travail à partir de thématiques communes favorisant  « les regards croisés autour de la gastronomie »: les circuits courts, les régions et leurs spécialités, le fonctionnement d'une cantine, d'un restaurant, les repas de cérémonies pour favoriser une réflexion commune entre les élèves français et les élèves sénégalais

- déplacement des 12 lycéens français au Centre de Formation Professionnelle à Podor au Nord du Sénégal (Région de saint Louis, Département de Podor, Ville de Podor):

- La réalisation et l'organisation de l'action lors du séjour au centre de formation ont été définies en collaboration avec le partenaire du Sud, à savoir:

- Travaux pratiques en binôme entre encadrants et apprenants du Nord et du Sud favorisant les échanges pédagogiques (savoirs et savoir-faire) dans le cadre de formation commune mais avec des approches différentes et donc enrichissantes

- Réalisation de spécialités sénégalaises et françaises à partir de produits locaux du Sénégal mais aussi venant de France: ouverture culturelle 

- Réflexions sur des pratiques professionnelles différentes, sur l'approvisionnement et l'utilisation de produits locaux dans un pays du Nord et dans un pays du Sud, sur la sécurité alimentaire ou encore le fonctionnement d'un restaurant.

- Partage de moments de vie avec les familles et les correspondants sénégalais

- Recherche de fonds: mise en place d’une tombola, confection et vente de macarons et de muffins sur le marché, vente de petits pains dans l’établissement, mise à disposition de leurs compétences pour servir un repas de 200 personnes pour une association  « la foire aux vins » à Tain, participation à l’organisation d’ateliers culinaires, organisation de soirées à thème pour recueillir des fonds

Votre projet a-t-il donné lieu à une production finale ?

- Soirée Regards croisés autour de la gastronomie organisée par les élèves et l’équipe pédagogique encadrante:

  • Témoignages des élèves sur l'échange avec le Sénégal
  • Buffet autour de spécialités sénégalaises.

- Vernissage de l’exposition: présentation des photos et du film réalisés aux familles, aux partenaires (collectivités, entreprises privées, banques, associations) et au personnel du lycée

Quelle est la stratégie de communication et de diffusion du projet ?

- Presse présente à chaque manifestation et temps forts

- Exposition au CDI

- Restitution festive autour d’un buffet franco-sénégalais où étaient conviés :presse, autorités de tutelle, partenaires, collègues de l’établissement, parents et amis.

Quels résultats et changements le projet a-t-il engendrés ?

Curiosité et envie dans la classe, dans l’établissement ou indifférence.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans la mise en place de votre projet ?

- Recherches de fonds

- Problèmes techniques dans communication avec le Sénégal

- Gestion du temps et de l’organisation pour travailler sur le projet avec les élèves de 2 classes différentes

- Problématique des stages (absence des élèves régulièrement et pas au même moment)

Quels sont les éléments qui relèvent le plus de l'éducation à la citoyenneté mondiale ?

Cette expérience a apporté aux jeunes et aux encadrants une ouverture culturelle et professionnelle, et a permis une rencontre interculturelle ainsi qu’une prise de conscience de l’existence d’autres réalités politique, économique, sociale et culturelle.

- Sensibilisation au développement durable par la mise en place d’une action de recherche de financement autour d’un repas « locavore »
- Sensibilisation aux notions du commerce équitable avec plusieurs interventions d’Artisans du Monde
- Sensibilisation sur la manière de produire et de consommer à travers les thématiques de travail abordées entre apprenants sénégalais et élèves français.
Le groupe est constitué de jeunes en formation cuisine-service en restauration. Une parité a été recherchée entre serveurs et cuisiniers ainsi qu’entre filles et garçons, bien que la priorité a été de retenir d’abord la motivation, l’investissement et l'état d'esprit de chacun, ainsi que la soif d’apprendre et de s’enrichir culturellement.

Comment avez-vous évalué le projet pédagogique ?

La capacité à réaliser la restitution, qui a été un succès du point de vue de l’implication des élèves, des adultes, du nombre de participants(environ 100 personnes) et de leur représentation (autorités de tutelle, politiques, presse, communauté éducative, parents et amis) sont des indicateurs permettant d’évaluer les retombées du projet.

/fr/boite-idees
/fr/carte-des-projets
/fr/ressources
/fr/liens
Langues
Histoire
Géographie
Autre
Autre
Alimentation