Nos empreintes sur la Terre, des empreintes sur notre Terre

Nom du partenaire
  • 1° Circolo - Direzione Didattica Rivoli
  • 3°Circolo - Direzione Didattica Rivoli
  • 4°Circolo - Direzione Didattica Rivoli
  • ONG Cisv e ONG Rete
  • Comune di Rivoli
  • Cooperativa Il Ponte, Associazione Acmos, Assemblea Teatro
  • Dipartimento di Educazione (Castello di Rivoli), Centro aiuto per ed alla vita, Ass. Altrocanto, Consorzio Cidiu, Museo del Gusto di Frossasco, Sermig, Coop, SO.LE Onlus, AIDA, GasQueMais, Assopace, Amici di Ampasilava, Missioni della Consolata, Cooperati
Rôle
  • Autre
  • Autre
  • Autre
  • Autre
  • Autre
  • Autre
  • Autre
Autre
  • Conception et réalisation des activités en réseau
  • Conception et réalisation des activités en réseau
  • Conception et réalisation des activités en réseau
  • Participation à la conception/mise en place d’activités et support à des actions d’échange Nord-Sud
  • Participation à la conception, interventions ponctuelles, action coordonnée dans un contexte international
  • Ateliers et actions de soutien au projet (plus de 10 heures chacun)
  • Interventions ponctuelles ou actions coordonnées sur le territoire (moins de 10 heures chacun)
Nom de l'établissement / organisation
Scuola Media Statale P.Gobetti
Personne contact
Marisa Maffeis
Coordonnées:
01 19 58 79 69
Courriel
TOMM19600Q@istruzione.it
Adresse
Via L.Gatti 18
10098 Rivoli
Italie
Date de démarrage et durée du projet
01/09/2014 - 30/06/2015
Niveau d'enseignement
  • Collège
  • École Maternelle
  • École Primaire
Nombre d'élèvres, d'enseignants et personnel de l'établissement concernés
749 élèves, 38 enseignants
Thèmes
Alimentation, Citoyenneté mondiale, Interculturalité
Disciplines
Arts, Autre, Education physique et sportive, Géographie, Histoire, Langues
Préciser le cadre du déroulement du projet

Projet interdisciplinaire, avec des activités menées :
- en classe et/ou en classes ouvertes, organisées par les enseignants selon une approche interdisciplinaire, et avec des interventions ciblées organisées par des ONG / organismes / coopératives / associations du territoire
- sous forme d’ateliers multi-classes menés à des horaires extrascolaires
- sous forme d’« ateliers de liaison » (en continuité entre les écoles primaires et les écoles secondaires de premier niveau), valorisant ainsi l’expérience des élèves en tant qu’« ambassadeurs d’expériences » 
- à l’extérieur de l’école, sur le territoire, via des sorties didactiques et des moments de communication, de partage et de sensibilisation pour les familles et la communauté

 

Objectifs pédagogiques
  1. Approfondir et renforcer les connaissances des étudiants dans les domaines suivants : consommation responsable de l’eau et de la nourriture ; empreinte écologique ; solidarité internationale ; richesse de la diversité culturelle et de la confrontation
  2. Promouvoir des comportements plus responsables dans la consommation des ressources, dans la protection de l’environnement et dans l’attention envers les besoins d’autrui
  3. Comprendre les liens étroits qui existent entre les comportements durables et solidaires, en prenant conscience du fait que toute action individuelle/collective a des répercussions au niveau local et global.
Comment le projet est-il né ? A quels besoins répond-il ?

Le projet affirme la nécessité d’une prise en charge individuelle et directe pour contribuer à affronter certains déséquilibres planétaires – qui sont souvent le résultat d’une distribution inégale des ressources de la planète, ou de l’exploitation excessive de celles-ci : l’objectif est de développer chez les étudiants une attitude personnelle de solidarité et une conscience attentive au développement durable, les impliquant dans des micro-actions qui en font des acteurs protagonistes de petits changements.

Résumé

PHASE 1 – LE DÉVELOPPEMENT DURABLE : consommation ou exploitation des ressources ?
Connaître les principaux secteurs de consommation de l’homme, les analyser et comprendre comment il est possible d’intervenir sur eux pour les rendre plus durables :
- Les déchets : approfondissements, ateliers sur le recyclage, rencontres avec des experts, visite de l’« écocentre » et activités de tri des déchets réalisé directement
- L'eau : approfondissements, ateliers, visite de la station d’épuration 
- La nourriture : approfondissements avec un expert, ateliers en classe et auprès de sujets tiers, analyse des cultures alimentaires au Nord et au Sud de la planète
- La consommation responsable : jeux de rôle, l’empreinte écologique, les alternatives à la consommation traditionnelle
PHASE 2- CITOYENNETÉ GLOBALE ET SOLIDAIRE : promotion du multiculturalisme
Valorisation des pluralités culturelles présentes en classe et promotion de l’intégration :
- Ateliers sur les migrations et sur l’intégration, lectures, jeux et excursions didactiques
- La coopération internationale : les experts des ONG racontent
- Échange avec le Sud de la planète : vidéoconférence via Skype
- Activités de collecte de fonds
PHASE 3 - L'ALIMENTATION RESPONSABLE
Focus sur la consommation alimentaire :
- ateliers : manipulation d’aliments, recettes, ateliers sur le thème de la nourriture (origines, choix, rythme saisonnier, gaspillage)
- excursions didactiques : marché, tourisme rural, exposition où la nourriture et l’art se marient
- réalisation d’un potager didactique
PHASE 4 – COMMUNICATION ET SENSIBILISATION
Valoriser les expériences vécues en classe :
- organisation d’un concours ouvert aux écoles partenaires
- conférences pour les familles
- ateliers de liaison entre élèves et ambassadeurs d’expériences (élèves porte-parole auprès d’autres élèves)
- fête publique

 

Votre projet a-t-il donné lieu à une production finale ?

- Fête finale avec collecte de fonds combinée
- Publication du journal Amici del Mondo (Amis du monde), une synthèse de tous les articles rédigés durant l’année à propos du projet
- Réalisation de deux marque-pages : l’un pour la journée consacrée à l’empreinte écologique, l’autre pour l’Agenda 2015/2016 du 1° Circolo

 

Quelle est la stratégie de communication et de diffusion du projet ?

- Publication dans le Journal scolaire et dans la presse régionale d’articles concernant les activités réalisées
- Organisation d’assemblées, de réunions et de conférences avec les familles
- Organisation de fêtes (à Noël, à la fin de l’année scolaire) avec une exposition des travaux réalisés
- Conception/réalisation/distribution de gadgets autoproduits, comme des instruments de communication/de sensibilisation (par ex. des marque-pages)

Quels résultats et changements le projet a-t-il engendrés ?

- Hausse de la sensibilité des élèves sur les thèmes traités
- Hausse du niveau d’attention des élèves vis-à-vis des exigences des compagnons et de la mise en place de comportements respectueux de l’environnement (tri des déchets, réduction du gaspillage)
- Développement de formes d’empathie solidaire envers le Sud de la planète, qui se traduisent par des initiatives concrètes de solidarité 
- Renforcement des rapports de collaboration entre les divers sujets du territoire

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans la mise en place de votre projet ?

- Difficultés logistiques et d’utilisation des instruments multimédia au niveau scolaire
- Difficultés de communication/d’échange avec les partenaires impliqués au Sud de la planète
- Faible implication des familles durant les phases de communication/d’approfondissement thématique

 

Quels éléments ont facilité la réalisation du projet ?

- La capacité de connecter de manière globale une multitude d’expériences mises à disposition des étudiants, grâce à la collaboration ponctuelle et constante avec des organismes et des associations du territoire
- Le travail en réseau, horizontal (entre enseignants de diverses disciplines) et vertical (entre différents ordres d’écoles), avec des moments de confrontation et de partage
- La possibilité, donnée aux étudiants, de participer à des initiatives concrètes pour la durabilité et la solidarité, promues par les ONG concernées

 

Quels sont les éléments qui relèvent le plus de l'éducation à la citoyenneté mondiale ?

- La capacité de rendre les étudiants protagonistes : placer l’étudiant au centre, en valorisant son expérience, en promouvant son sens de la responsabilité, en introduisant une méthodologie peer to peer (ambassadeurs d’expériences et ateliers de liaison entre diverses classes)
- La mise en lumière d’interdépendances thématiques planétaires
- Le développement d’un réseau d’interactions locales (avec le territoire environnant) et globales (avec le Sud de la planète)

Comment avez-vous évalué le projet pédagogique ?

- Évaluation de produits et spectacles (par les enseignants et les étudiants)
- Observations systématiques in itinere sur le comportement et les réflexions des étudiants
- Questionnaires finaux destinés aux élèves et parents
- Confrontation par le dialogue à la fin de chaque activité

Commentaires libres

Le projet s’est structuré sous forme de mosaïque : chaque école/classe a approfondi (via des rencontres, ateliers, sorties didactiques, jeux) des domaines thématiques spécifiques et variés, qui ont été ensuite partagés en valorisant le rôle des étudiants eux-mêmes ou à l’occasion de moments spécifiques de rencontres/communication.

/fr/boite-idees
/fr/carte-des-projets
/fr/ressources
/fr/liens
Langues
Histoire
Géographie
Education physique et sportive
Autre
Arts
Interculturalité
Citoyenneté mondiale
Alimentation