À l’école du monde : parcours didactiques pour connaître le local et comprendre le global

Nom du partenaire
  • Istituto Comprensivo A.Vassallo di Boves
  • Collège St Gabriel di Thies (Senegal); Valle Roya, Valle Tinée
  • Parco Fluviale Gesso Stura
  • Cooperativa Colibrì
  • ONG LVIA
  • Bassi Vivai, Aziende Orto/Floro/Vivaistiche locali, Parco Naturale del Marguareis e Centro Biodiversità vegetale, Università Studi di Torino, Progetto Diderot
Rôle
  • Autre
  • Autre
  • Autre
  • Autre
  • Autre
  • Autre
Autre
  • Conception et réalisation d’activités en réseau
  • Sujets concernés par l’échange/comparaison Nord-Sud
  • Participation à la conception, intervention ponctuelle et de facilitation des relations avec la France
  • Participation à la conception et intervention ponctuelle
  • Intervention ponctuelle et de facilitation des relations avec le Sénégal
  • Interventions ponctuelles
Nom de l'établissement / organisation
Istituto Comprensivo S.Grandis
Personne contact
Anna Bagnus
Coordonnées:
01 71 26 62 45
Courriel
cnic80800d@istruzione.it
Adresse
Piazza Don R.Viale 9
12011 Borgo San Dalmazzo
Italie
Site du projet
http://www.icborgosd.it
Date de démarrage et durée du projet
01/09/2014 - 30/06/2015
Niveau d'enseignement
  • Collège
  • École Primaire
Nombre d'élèvres, d'enseignants et personnel de l'établissement concernés
402 élèves, 59 enseignants
Thèmes
Alimentation, Economie, Environnement et ressources naturelles
Disciplines
Arts, Autre, Education physique et sportive, Géographie, Histoire, Langues, Sciences
Préciser le cadre du déroulement du projet

Projet interdisciplinaire fondé sur :
- travail en classe, avec les enseignants et les experts : interventions frontales et laboratoires organisés par ONG, parc, coopérative, organismes spécialisés ; jeux de rôle, échanges internationaux avec  France et Sénégal 
- visites didactiques durables : visites (à pied et à vélo) au potager didactique, au rucher, à une entreprise locale, aux magasins du commerce équitable   
- activités extracurriculaires : le soir, participation à des événements thématiques locaux et promotion d’initiatives de citoyenneté active (ex. initiatives de fundraising)

Objectifs pédagogiques
  1. Apprendre à utiliser les ressources naturelles de manière correcte et responsable, selon les principes de solidarité internationale
  2. Apprendre à s’approcher de la biodiversité en vue d’un développement durable et solidaire
  3. Adopter des attitudes sobres dans le respect des générations actuelles et futures
  4. Développer une empathie solidaire vers les réalités du Sud du monde, en la traduisant dans des projets de solidarité et collaboration internationale, du point de vue culturel et scolaire
Comment le projet est-il né ? A quels besoins répond-il ?

Le projet s’inspire des thèmes d’EXPO 2015 – nourrir la planète, énergie pour la vie –  dans le but d’accompagner les élèves à approfondir la notion de biodiversité, d’abord à l’échelle locale, puis globale, pour les solliciter par la suite à adopter des styles de vie plus durables, respectueux des interconnexions qui existent entre le Nord et le Sud du monde.

Résumé

À partir de la biodiversité locale, le projet a accompagné les élèves à acquérir les bonnes pratiques de culture domestique, d’utilisation des ressources naturelles et de solidarité internationale, en vue d’une responsabilité globale.

PHASE 1 – Les ressources naturelles : utilisons-les de manière responsable 
Objectif local sur l’apiculture et analyse des ressources naturelles reliées :
- visite de potager, ruche didactique et entreprise locale  
- approfondissements thématiques en salle (organisés par la coopérative et le Parc) sur les abeilles, le miel et les cultures au Nord et au Sud du Monde 
- activités pratiques : semailles de légumes et plantes 

PHASE 2 – Éduquer à la biodiversité
Approfondissement sur le thème de la biodiversité : 
- Interventions d’experts en salle sur la variété de cultures locales traditionnelles 
- La relation insectes/biodiversité : intervention externe  
- La relation semences/biodiversité : visite didactique et laboratoire (parc et Centre de Biodiversité Végétale)
- Dialogue avec le monde de la recherche : participation à un événement public 

PHASE 3 – Biodiversité et solidarité internationale : les approches  
À partir du mappage des organismes qui promeuvent des modèles économiques/sociaux plus durables le projet approfondit l’expérience de ceux qui s’occupent d’“alimentation” :
- L’expérience d’ONG et d’associations internationales : formation des enseignants, interventions et laboratoires pour les élèves 
- Le commerce équitable : visite d’un magasin  

PHASE 4 – Biodiversité et solidarité internationale : expériences directes 
De la connaissance à la citoyenneté active : 
- approfondissements en salle : la Charte de Peters, relation entre technologie et coopération internationale
- jeux de rôle sur les échanges commerciaux 
- échanges internationaux avec France et Sénégal 
- expérience de collecte de fonds, avec la collaboration des ONG

Votre projet a-t-il donné lieu à une production finale ?

- Préparation d’une exposition conclusive des travaux réalisés 
- Présentation finale du projet sur le site web de l’établissement
- Journal scolaire, édition spéciale sur REDDSO
- Travail final de sensibilisation, présenté au concours scolaire "Raoul Follereau et le droit à la nourriture"
- Vidéo d’approfondissement et synthèse des expériences réalisées sur les "technologies durables"

Quelle est la stratégie de communication et de diffusion du projet ?

Le projet a consacré une grande attention à la communication, à l’intérieur de l’école et à l’extérieur de l’école, dans la communauté, au moyen de :
- Rédaction d’articles dans le journal scolaire et sur l’hebdomadaire local “La Guida”
- Participation active de la communauté locale au moyen de la direction d’interviews sur le sujet de la "Consommation alimentaire"
- Réalisation et publication sur le site web de l’école de vidéos de sensibilisation sur la durabilité des styles de vie : video 1 video 2
- Toutes les productions finales réalisées ont été utilisées pour communiquer et sensibiliser la collectivité sur les sujets abordés, en diffusant le projet.

 

Quels résultats et changements le projet a-t-il engendrés ?

- Les jeunes ont augmenté leur sens de responsabilité dans la relation avec leur territoire et avec le monde 
- Les élèves ont développé une empathie solidaire par rapport aux réalités françaises et sénégalaises avec lesquelles ils sont entrés en contact et ils l’ont traduite dans des formes d’engagement direct et concret 
- Impact particulièrement positif sur les élèves qui ont le plus de difficultés : le projet a facilité l’acquisition des connaissances 
- La communauté scolaire et locale a été sensibilisée sur les thèmes abordés 

 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans la mise en place de votre projet ?

- Difficultés de collaboration entre les enseignants, de planification des travaux en co-présence et interdisciplinaires entre les collègues 
- Difficultés liées aux disponibilités logistiques/structurelles de l’école 
- Difficulté d’adapter les activités à la rigidité horaire des classes 
- L'impossibilité de faire participer tous les élèves aux activités d’échange international

Quels éléments ont facilité la réalisation du projet ?

- La possibilité de mener des actions "sur et avec" le territoire local, en réseau avec plusieurs autres sujets 
- La disponibilité et l’ouverture des familles  
- La polyvalence du sujet choisi, facile à intégrer dans les programmes scolaires curriculaires 
- La possibilité d’exercer des activités extra-scolaires et de s’engager dans des actions de solidarité  internationale

Quels sont les éléments qui relèvent le plus de l'éducation à la citoyenneté mondiale ?

- L’intégration de savoirs et de méthodes différentes au sein du parcours 
- La mise en valeur des interdépendances entre phénomènes locaux et globaux 
- La responsabilisation des élèves dans leurs actions quotidiennes, en soulignant les conséquences de leurs actions à l’échelle locale et globale
- La promotion du rôle de protagoniste chez les élèves, qui sont encouragés à une action directe en tant que citoyens  
- L’importance que le projet a consacrée à la dimension communicative externe, dans le but d’influer sur les styles de vie de la collectivité

 

Comment avez-vous évalué le projet pédagogique ?

Questionnaire final aux élèves sur les compétences acquises, les activités réalisées et les changements de leurs attitudes

Commentaires libres

Une importance centrale particulière et une efficacité sont reconnues aux visites sur le territoire, aux activités pratiques, aux échanges internationaux et aux initiatives de citoyenneté active, qui ont rendu les élèves protagonistes aussi bien du parcours d’apprentissage que de leur relation avec le territoire et avec le monde. On souhaite proposer cette méthodologie même à l’avenir, en poursuivant et consolidant les activités entamées.

/fr/boite-idees
/fr/carte-des-projets
/fr/ressources
/fr/liens
Sciences
Langues
Histoire
Géographie
Education physique et sportive
Autre
Arts
Environnement et ressources naturelles
Economie
Alimentation