Je mange donc...je rêve un monde meilleur

Nom du partenaire
  • Agence de formation professionnelle Colline Astigiane
  • Ong Mais
  • Coopérative Rava e Fava
  • Villes de Agliano et Mombercelli
  • Exploitations agricoles locales, diététicien, agence de formation professionnelle de Agliano
Rôle
  • Autre
  • Autre
  • Autre
  • Autre
  • Autre
Autre
  • Conception et réalisation des activités en réseau
  • Participation à l’élaboration, laboratoires et aide aux relations nord-sud
  • Participation à l’élaboration et intervention ponctuelle
  • Support logistique
  • Interventions ponctuelles
Nom de l'établissement / organisation
Istituto Comprensivo de Montegresso d’Asti
Personne contact
Filomena Amodeo
Coordonnées:
01 41 95 30 35
Courriel
atic808006@istruzione.it
Adresse
via Re Umberto I, 29
14048 Montegrosso d’Asti
Italie
Site du projet
http://www.scuolevaltiglione.it
Date de démarrage et durée du projet
01/09/2014 - 30/06/2015
Niveau d'enseignement
  • Collège
  • École Primaire
  • Lycée
Nombre d'élèvres, d'enseignants et personnel de l'établissement concernés
145 étudiants, 21 enseignants
Thèmes
Alimentation, Citoyenneté mondiale, Economie, Interculturalité, Santé
Disciplines
Arts, Autre, Géographie, Histoire, Langues
Préciser le cadre du déroulement du projet

Projet interdisciplinaire avec activités faites:

  • en classe, par les enseignants et interventions ciblées d’ONG/entreprises/coopératives
  • hors de l’école, sur le territoire, avec des sorties pédagogiques et des moments de communication, de partage et de sensibilisation pour les familles et la communauté
  • chez soi, pour chaque étudiant en collaboration avec la famille.
Objectifs pédagogiques
  • Faire prendre conscience aux étudiants et à leurs familles de la complexité de l’alimentation et de ses interconnexions au niveau local (avec la santé et la culture) et global.
  • Encourager des choix de consommation plus responsables et des modes alimentaires plus durables.
  • Sensibiliser à la solidarité internationale grâce à la rencontre avec d’autres cultures.
Comment le projet est-il né ? A quels besoins répond-il ?

À partir de la valorisation de compétences locales - grâce à la participation de l’Agence de formation professionnelle « Colline Astigiane » - le projet a permis d’accroître la sensibilité et la connaissance des étudiants et de leurs familles pour ce qui concerne les déséquilibres alimentaires au niveau local et global, en favorisant la rencontre avec d’autres réalités et en divulguant le concept de qualité « globale » de la nourriture, regroupant durabilité, éthique, saisonnalité, interculture, territorialité. 

Résumé

Toutes les activités du projet ont été réalisées autour du thème de la « nourriture » par rapport au territoire, aux écosystèmes, à la santé, à la culture, aux traditions, aux filières de production et aux formes de commerce, à la durabilité et en soulignant les interconnexions au niveau local et global.

 

PHASE 1 - La consommation

  • notre petit-déjeuner: activités en classe et chez soi (rédactions, graphiques, entretiens, recherches), interventions externes (diététicien)
  • les étiquettes alimentaires: lecture raisonnée
  • la saisonnalité des produits: approfondissement, réalisation d’un calendrier
  • les traditions alimentaires en classe: approfondissements, réalisation de tests, affiches, article

PHASE 2 - La production

  • les filières de production: approfondissements en classe, laboratoires
  • les entreprises locales et les filières de production: analyse comparative
  • laboratoire de boulangerie: activités pratiques pour les étudiants et leurs parents

PHASE 3 - La citoyenneté mondiale: bonnes pratiques

  • l’empreinte écologique et le développement durable: compte-rendus, articles, approfondissements en classe
  • le commerce durable: approfondissements sur le commerce équitable et solidaire
  • comparaison nord-sud: échanges épistolaires et contacts avec le Sénégal sur le thème des propres habitudes alimentaires
Votre projet a-t-il donné lieu à une production finale ?
  • fête de fin d’année Gir@idee à Mombercelli
  • 3 petits livres destinés aux familles:  « ll était une fois...le petit-déjeuner »; « Notre livre de recettes »; « Projets a.s. 2014 -2015 »
Quelle est la stratégie de communication et de diffusion du projet ?

L’importance de la communication vers les familles a joué un rôle central dans le projet et s’est faite grâce à:
- la réalisation et la distribution de brochures
- des rencontres d’approfondissement/laboratoires

La communication à la communauté locale s’est faite par:
- la manifestation finale Gira@idee
- des articles publiés sur le site internet de l’école et sur 2 journaux locaux

Quels résultats et changements le projet a-t-il engendrés ?

- les étudiants sont beaucoup plus conscients de la durabilité de leurs propres choix alimentaires et de leurs modes de vie
- les étudiants ont appris à connaître d’autres formes de production et de commerce
- les étudiants ont saisi le lien entre la qualité de la nourriture et le respect du territoire, en Italie et au Sénégal
- les familles ont appris à connaître - en théorie et en pratique - des modes de production et de consommation alternatifs

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans la mise en place de votre projet ?

- difficultés à affronter des thèmes complexes sur une seule année scolaire
- difficultés à soutenir les dépenses ne pouvant pas être financées par le projet
- difficultés à faire participer les enseignants de l’école hôtelière
- difficultés à faire participer les familles aux séminaires

Quels éléments ont facilité la réalisation du projet ?

- la participation d’autres sujets du territoire
- la réalisation d’activités en laboratoire et pratiques en groupe
- la participation d’une ONG ayant permis aux étudiants de se mettre directement en contact avec leurs camarades au Sénégal

Quels sont les éléments qui relèvent le plus de l'éducation à la citoyenneté mondiale ?

- la capacité de souligner les rapports d’interdépendance entre le niveau local et le niveau global
- la mise en place d’un rapport d’échange et de connaissance directe entre le nord et le sud du globe
- la promotion de réflexions et d’actions pouvant encourager et répandre des comportements locaux plus durables

Comment avez-vous évalué le projet pédagogique ?

- Évaluation classique/formelle des activités pédagogiques faites en classe
- Évaluation des compte-rendus écrits rédigés après les laboratoires

Commentaires libres

Le projet a permis de créer un réseau de rapports et de collaborations - au niveau local et global - qui sont destinés à être poursuivis et développés dans le temps.

/fr/boite-idees
/fr/carte-des-projets
/fr/ressources
/fr/liens
Langues
Histoire
Géographie
Autre
Arts
Santé
Interculturalité
Economie
Citoyenneté mondiale
Alimentation