Boet contre la faim

Nom du partenaire
  • Institut Laia l'Arquera
  • Oxfam Intermon
  • Fundació Sant Joaquim de Mataró
Rôle
  • Porteur du projet
  • Porteur du projet
  • Autre
Autre
  • Bénéficiaire du projet
Nom de l'établissement / organisation
Institut Laia l'Arquera
Personne contact
Mila Domeque
Courriel
inslaialarquera@xtec.cat
Adresse
Ciutat Freta, 26
08302 Mataró
Espagne
Site du projet
http://boetcontralafam.cat/index.html
Date de démarrage et durée du projet
01/01/2014 - 30/04/2014
Niveau d'enseignement
  • Collège
Nombre d'élèvres, d'enseignants et personnel de l'établissement concernés
75 élèves, 7 professeurs d’ESO et 5 personnes rattachées à la Fondation Sant Joaquim, la Banque d’aliments et Oxfam Intermón. De forme indirecte, le projet a également compté sur la participation de l’équipe directive, le Conseil scolaire et les familles
Thèmes
Alimentation, Changement climatique, Citoyenneté mondiale, Droits de l'Homme, Environnement et ressources naturelles, Inégalité
Disciplines
Autre, Education physique et sportive, Langues, Sciences
Préciser le cadre du déroulement du projet

Le développement de l’activité de Connectant Mons est compris dans le projet éducatif de l’établissement depuis l’année scolaire 2013-14, il fait également partie du projet de service communautaire impulsé par le Département de l’enseignement. Il s’agit d’un projet interdisciplinaire, qui se déroule dans les domaines du tutorat, de l’éducation civique, de la langue catalane, des sciences sociales, de l’éducation physique et technologique.

Objectifs pédagogiques

- Reconnaître l’injustice et les inégalités qui sévissent dans le monde au niveau de l’alimentation, encourager la réflexion, la prise de conscience et l’indignation face à la violation d’un droit élémentaire : l’alimentation.
- Analyser l’origine de cette injustice pour comprendre les causes principales qui provoquent la faim et les inégalités alimentaires dans le monde.
- Réfléchir sur les alternatives et les possibles solutions contre l’injustice alimentaire, favoriser les comportements et actions de transformation, qui contribuent à pallier cette situation.

 

Comment le projet est-il né ? A quels besoins répond-il ?

Le lycée Laia l'Arquera participe depuis 10 ans à la proposition éducative d'Oxfam Intermón Connectant Mons car elle permet de travailler sur la réalité globale et locale interconnectée, de favoriser le travail coopératif, d’encourager la réflexion critique et de stimuler la curiosité et l’élan de recherche.

C’est aussi un centre actif à l’heure de développer des projets d’apprentissage service, c’est pourquoi nous avons décidé de participer pendant l’année scolaire 2013-14 au projet pilote de Service communautaire lancé par le Département de l’enseignement de la Generalitat de Catalunya. Cette initiative était une occasion pour l’établissement scolaire de faire un pas en avant en transformant la proposition éducative de Connectant Mons en un projet d’apprentissage service.

Résumé

Résumé de la pratique :
Le projet est compris dans le cadre de l’une des propositions éducatives d’Oxfam Intermón, Connectant Mons. Cette activité propose chaque année un sujet de travail différent et pour l’année scolaire 2013-2014, le thème abordé était les injustices alimentaires sous le titre « Les graines d’un monde plus juste ».
L’activité est divisée en quatre phases : chaque phase aborde une série d’activités en ligne qui sont développées en collaboration avec les élèves et les établissements de différents pays. Les élèves distribués en groupe de travail de la même tranche d’âge, interagissent de façon corporative avec les élèves d’autres établissements du monde. Au cours des activités, les élèves s’identifient aux processus et mécanismes qui régissent la globalisation de l’économie et le développement humain inégal et réfléchissent sur les relations qui existent entre les phénomènes politiques, économiques, sociaux et culturels, ainsi que sur leurs conséquences. En parallèle, ils doivent également évaluer le rôle des hommes et des femmes comme sujets individuels et collectifs de ces processus. Cela favorise le développement de leurs compétences communicatives orales, écrites et audiovisuelles, pour faire valoir leurs idées personnelles sur le sujet et les encourage à utiliser les TIC et autres moyens d'information et communication de façon responsable et créative, pour traiter les informations en tout genre et apporter une réponse aux demandes spécifiques.

Activités réalisées :
- En cours de technologie, les élèves ont réalisé le site Web « Boet contra la fam », avec des informations sur Connectant Mons, le projet d’apprentissage service (APS) et la journée solidaire de l’établissement.
- Les élèves réalisent des muraux, des présentations et des triptyques qui présentent les situations d’injustices mises en lumière.
- Ils organisent des discussions et des visites locales aux organismes collaborateurs.
- Coordination avec des écoles de primaire du quartier pour diffuser la Journée solidaire de collecte d’aliments.
- Élaboration d’affiches de diffusion de la journée.
- Célébration de la Journée solidaire avec une collecte d’aliments, des activités sportives et l’enregistrement d'un flashmob. Les aliments collectés sont remis à la Fondation Sant Joaquim de Mataró, un organisme qui offre des repas chauds et distribue des aliments aux familles défavorisées.

https://www.youtube.com/watch?v=ecBrkX55Tq4

https://www.youtube.com/watch?v=vbI1Dte9ix4

 

Votre projet a-t-il donné lieu à une production finale ?
Quelle est la stratégie de communication et de diffusion du projet ?

- La sensibilisation au sein de l’établissement scolaire et auprès de la communauté éducative a été menée à bien au moyen d'affiches divulgatrices de la Journée solidaire, de discussions dans les classes avec les élèves les plus impliqués dans le projet ou d’articles publiés dans le magazine du lycée.
- Le projet a été diffusé aux citoyens au travers de la radio locale et de la presse écrite, du site Web Boet contra la fam ou de la participation d’élèves aux diverses Journées éducatives

 

Quels résultats et changements le projet a-t-il engendrés ?

- Le site Boet contra la fam créé par 5 élèves du centre a remporté le second prix d'un concours de Web en catalan. Le prix permettait de donner une plus grande visibilité au projet.
- La Journée solidaire est devenue partie intégrante de la programmation annuelle de l’établissement afin de la réaliser tous les ans, avec la collaboration des élèves de 4ème année d’ESO et l’implication de tout l’établissement scolaire et d’autres établissements du quartier. 
- Le projet a beaucoup influencé l'établissement scolaire en raison de l’implication des élèves qui ont participé à la journée solidaire et de la diffusion de celle-ci au travers du site Web et des différents médias locaux et nationaux.

 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans la mise en place de votre projet ?

- La continuité du projet dépend de l’implication des professeurs
- Il faut améliorer les campagnes de diffusion hors de l’établissement scolaire

Quels éléments ont facilité la réalisation du projet ?

- L’implication et la participation de tout l’établissement.
- Le haut niveau de motivation des élèves

Quels sont les éléments qui relèvent le plus de l'éducation à la citoyenneté mondiale ?

Le projet permet de sensibiliser la communauté éducative sur les systèmes alimentaires injustes et les inviter à participer à une campagne qui vise à faire pression sur les gouvernements afin qu’ils réforment les politiques qui génèrent cette injustice. Le projet vise également à promouvoir les alternatives pour créer un système alimentaire et productif qui assure la préservation de l’environnement et la distribution plus équitable des ressources.

Comment avez-vous évalué le projet pédagogique ?

À la demande de l’ONG Oxfam Intermón, nous avons réalisé les activités d’évaluation suivantes :

- Les élèves ont fait une évaluation de l’activité, de l’ONG et des enseignants et se sont également auto-évalués.

- L’ONG et les établissements ont à leur tour évalué les élèves et les autres acteurs impliqués. Pour pouvoir mener à bien avec succès cette évaluation, toutes les parties connaissaient au préalable le contenu de celle-ci, la cible et la méthodologie. Les résultats de l’évaluation sont pris en compte dans les matières de sciences sociales et langue du trimestre pendant lequel s’est déroulée l'activité.

- D’autre part, l’établissement scolaire organise des réunions d’évaluation régulière, en présence de tous les enseignant/es impliqué/es.

/fr/boite-idees
/fr/carte-des-projets
/fr/ressources
/fr/liens
Langues
Education physique et sportive
Autre
Sciences
Citoyenneté mondiale
Changement climatique
Alimentation
Inégalité
Environnement et ressources naturelles
Droits de l'Homme